• Il me faudrait un médicament qui ressemble au soleil.

    Premier mai, il pleut fait de nouveau froid, j'ai ouvert les yeux, de suite j'ai regretté, me suis réveillé, quelle mauvaise idée, on m'a dit qu'il existe des lunettes qui font juste loupe, faut que je trouve ça, je ne crois pas aux opticiens, ni à la médecine, juste un peu à Dieu mais je lui dois de la thune et son ex qui me trouve stupide, ça m'énerve.
    J'aimerais trouver un livre qui soit irréversible, qu'une fois lu, ou écrit, je ne sache plus qui je suis. Un truc façon vieux trip, on se réveille avec des ailes de papillons et déjà on regrette de ne plus être une chenille, moi j'aimais bien ramper sur le ventre, impossible de tomber, il y avait des fleurs, elles prenaient des poses, parfois il ne pleuvait pas, même sans plafond, personne ne me croyait.
    J'ai inventé des mots, des idées, des pansements, je peux, rien qu'en fermant mes yeux, revoir la couleur de tous les yeux de toutes les femmes, c'est comme un arc en ciel sublimé par Goya et Kandinsky, vous savez dans “Einige Kreise” , quand le bleu rencontre le vert et que le rouge manque, malgré le rose, c'est ma vie ça, enfin ma chimère.
    Chez Goya il n'y a pas que la couleur qui m'impressionne, il y a aussi son approche de la folie, quand on simule la raison on sait que c'est un bon sujet, je simule la raison, ça simplifie la vie, vous devriez essayer au lieu de me prendre pour ami sur un réseau virtuel, j'ai un ami qui possède un Goya, il vit dans une yourte sur les Pyrénées avec une allemande qui connaît des choses sur les fleurs. C'est l'homme le plus riche que j'ai rencontré dans ma vie, il m'a pris en photo il voulait sculpter ma tête quand il ferait un séjour en Indes, c'est étrange, il a prit une série de photo de moi devant un miroir et sur les photos je n'étais pas dans le miroir, c'est juste des photos ratées à cause d'un problème d'optique mais je lui ai assuré que c'était toujours comme ça avec moi, alors il ne m'a pas sculpté. Quand je lui ai téléphoné pour lui dire que notre meilleur ami commun était mort d'un cancer à 46 ans, il m'a dit " tu sais que moi aussi je suis malade?" Je me suis souvenu que j'étais seul dans ma tête, même si dans ma tête c'est un endroit où souvent je m'ennuie. J'aurais bien aimé avoir ma tête sculptée, je l'aurais prise en main comme Hamlet avec le crane, ou bien comme Salomé avec Jean Baptiste, j'ai une gueule de Jean Baptise, en plus bête et aussi et en plus vieux. Mais il ne connaissait rien en femmes le Baptiste, moi, sans me vanter, Salomé je l'aurais kidnappé, je l'aurais coincé dans mes draps, je l'aurais attachée au lit, elle aurait perdu la tête et j'aurais gardé la mienne. Enfin, je dis ça.. Mais je n'ai pas les preuves. J'allais vous dire que je suis plus proche de Hamlet, mais vous me connaissez trop à cause de cette cochonnerie de Facebook vous savez que je suis plus proche de Woody Woodpecker que de Hamlet.. Enfin, je suis entre Woody Woodpecker et Kierkegaard.
    Le désespoir est la forme absolue du confort, c'est la noyade avec l'eau à la bonne température, un mitigeur à la mesure du vide, je n'ai pas fait plombier trop peur de me noyer, pas électricien car je clignote, pas criminel c'est trop sportif pour moi.
    Vous êtes l'humanité, je fais des efforts pour vous ressembler mais l'écart parfois se creuse, j'ai le même problème avec les bactéries, c'est pas grave, tant qu'il y a du vice il y a de la vie, mais, parfois, l'imagination se heurte à l'ampoule ancienne à filament de l'époque d'avant l'escroquerie écologiste, bref, comprendre « métaphore papillons de nuit je me les crames sur l'ampoule je crève de chaud dans un monde froid ».
    Bon, je ne me relis pas comme d'hab', je ne suis pas sur Terre pour écrire même si.
    Parfois je voudrais dire « j'aime » au monde entier, parfois je voudrais pendre moi même ceux qui nous gaspillent, parfois je suis réaliste et je me réchauffe des pâtes au micro ondes à 4 heures du matin.
    Et toi ? Tu me ramasserais si j'étais couché sur le trottoir ?
    Non, je plaisante, je ne suis pas assez pacifiste pour finir comme ça, vous savez pourquoi le chef Yankee est contre le commerce des armes ? Il a peur que le peuple puisse se révolter. Bien sur c'est une hypothèse. Il pleut, fait de nouveau froid, il me faudrait un médicament qui ressemble au soleil.
    Caresses.

    -db-

    « Brise Marine - Stephane Mallarmé -Giorgio Gaber -(25 Janvier 1939 <--> 1 Janvier 2003)- - L' Amerique - »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter